Axe 3 – Une ville soucieuse de la qualité de vie de tous ses habitants

Les Couëronnais sont de plus en plus confrontés, comme tous nos concitoyens, à des conditions de vie qui accentuent les inégalités : alimentation, logement, déplacements, accès aux services publics …
Dans un souci de justice sociale, il est indispensable de travailler en collaboration étroite avec les partenaires concernés afin de répondre aux besoins des habitants
.

11. Agir pour le droit à une alimentation de qualité pour tous

Proposer une alimentation biologique, moins carnée, locale et équitable dans la restauration collective (vers 100 % de bio et local) en incluant dans les marchés publics des critères environnementaux avec une juste rémunération des producteurs.

Étudier un retour de la cuisine centrale en régie municipale.

N’appliquer aucune hausse de tarif de la restauration scolaire pour les familles à faibles revenus durant toute la durée du mandat.

Soutenir l’accès pour tous à une alimentation saine, de qualité et respectueuse de l’environnement en valorisant les actions existantes (épicerie solidaire, jardins d’insertion, etc.).

Développer des actions d’information et de sensibilisation pour favoriser l’accès de tous à une alimentation biologique et « tordre le cou » à l’évidence du « bio = bobo ».

Créer une « commission alimentation » pluraliste (associations, citoyens, professionnels et élus).

Travailler à plus d’autonomie alimentaire :

  • soutenir les producteurs locaux et le commerce de proximité proposant des produits locaux et bio,
  • soutenir les dispositifs impliquant les consommateurs / comsom’acteurs,
  • susciter et soutenir les initiatives individuelles et collectives visant une production locale, citoyenne et partagée (jardins partagés, familiaux, espaces verts avec des comestibles, etc.),
  • affecter prioritairement les parcelles des jardins partagés aux familles à faibles revenus logées par les bailleurs sociaux.

12. Maintenir et développer les services proches de la population

Garantir un service public de proximité pour tous

Peser sur les institutions concernées pour défendre la présence des services publics de proximité.

Renforcer le rôle d’accueil, d’information, d’orientation et d’accompagnement des services municipaux pour faciliter le quotidien des habitants, tout particulièrement des personnes les plus fragiles.

Prendre en compte la fracture numérique et mettre en place des lieux publics pour accompagner les démarches par internet et faciliter l’accès aux droits.

Mettre en place des ressources pour l’accès aux droits des personnes ne maîtrisant pas la langue française.

Développer un pôle de services publics dans le quartier de la Chabossière.

13. Développer des modes de déplacement économes et respectueux de l’environnement

Améliorer et sécuriser les déplacements piétons

Évaluer et réactualiser le plan communal de déplacements doux (PCDD) pour adapter les trottoirs aux personnes âgées, personnes à mobilité réduite ainsi qu’aux enfants et poussettes.

Trouver avec les riverains des solutions pour mettre fin au stationnement dangereux sur les trottoirs et pistes cyclables. Mettre en place des actions de sensibilisation et de dissuasion fortes et cohérentes.

Travailler avec les associations concernées (association de personnes en situation de handicap notamment) pour identifier et pallier les freins à l’accessibilité sur le domaine public.

Développer les zones 30 en secteurs urbains et ZAC pour un meilleur partage de la route par tous.

Favoriser l’utilisation des transports en commun

Travailler avec la TAN et Nantes Métropole pour renforcer les dessertes de bus et créer une ligne de Chronobus.

Travailler avec le Conseil régional et la SNCF pour renforcer le cadencement des trains (dans le cadre du projet RER nantais).

Maintenir le projet de création d’une « gare halte » SNCF à la Chabossière.

Travailler avec les institutions concernées pour adapter l’accès aux quais de la Gare de Couëron pour les personnes âgées, à mobilité réduite et pour les cyclistes.

Évaluer les dispositifs en place pour le transport des personnes âgées et à mobilité réduite afin d’envisager les améliorations à y apporter.

Optimiser l’utilisation des voitures

Créer des aires de covoiturage en plusieurs points de la commune.

Aller vers un pôle multimodal à la Chabossière (parc vélo sécurisé, aire de covoiturage, P+R bus ou train, arrêt de bus ou de car Aléop, etc.).

Soutenir la mise en place de l’auto-stop organisé de proximité (type « rezo-pouce » ou « cocliquo » à Orvault).

Soutenir le développement de la location de voitures.

Inciter à l’auto-partage.

Favoriser l’utilisation de véhicules électriques (bornes de rechargement).

Développer le parc communal de véhicules électriques (ville exemplaire).

Mener une réflexion sur les diverses modalités de transport des enfants (transports scolaires, vélo, pédibus, etc.)

Développer la pratique du vélo comme mode de déplacement

Établir un plan vélo pour la commune, en prenant appui sur les résultats de l’enquête « Parlons vélo », permettant de s’y référer dès qu’il y a des aménagements prévus.

Réfléchir systématiquement à l’intégration d’une voie vélo lors des réfections des voiries, qu’elles soient en zone urbaine ou rurale.

Assurer la continuité et la cohérence des voies cyclables afin de simplifier les trajets vélos.

Connecter le Port Launay au bourg par une voie sécurisée pour les piétons et les vélos.

Assurer la sécurité des trajets vélo, notamment les pistes en sens interdit et au passage des ronds-points.

Développer une politique forte de sensibilisation et d’éducation, auprès des enfants et des familles, visant à promouvoir l’utilisation du vélo comme mode de déplacement habituel.

Éduquer à la prévention routière piétonne et cycliste dans les écoles.

Favoriser la création d’un service de proximité pour réparation-location de vélo (maison du vélo, « re-cyclo rit »).

Développer le parc communal de vélos et vélos électriques et encourager leur utilisation (ville exemplaire).

14. Permettre à chacun d’accéder à un logement de qualité et économe en énergie

Assurer le droit au logement pour tous

Développer un parc pérenne en accession sociale via l’Organisme de Foncier Solidaire créé récemment à l’échelle métropolitaine et départementale.

Développer un parc de logement locatif social de qualité, intégré à
la vie des quartiers, à hauteur de 35 % de la construction neuve.

Exercer un contrôle effectif des projets immobiliers, avec un cahier des charges répondant aux exigences sociales et écologiques.

Imposer dans les opérations immobilières situées à proximité des
services, des logements adaptés aux personnes âgées et aux personnes porteuses de handicap, pour faciliter leur inclusion à la cité.

Renforcer l’action de la ville, à travers le CCAS et en relation avec les partenaires concernés, pour apporter des réponses adaptées aux personnes en recherche de logement ou hébergement d’urgence.

Prendre réellement en compte les parcours de vie

Proposer des solutions adaptées aux changements de situations : départ des enfants, autonomie des jeunes adultes, arrivée d’enfants, séparation, perte de revenus, décès du conjoint, vieillissement, perte d’autonomie, handicap, etc.

Proposer, en lien avec la métropole et en cohérence avec les valeurs de solidarité, des réponses spécifiques pour le logement et l’intégration des populations migrantes.

Soutenir de nouvelles façons d’habiter

Accompagner et encourager les initiatives innovantes de logement : habitat participatif et partagé, projets intergénérationnels, logement spécifique pour les jeunes adultes, foyer de jeunes travailleurs, tiny house, auto-construction, etc.

Favoriser la création d’un éco-lieu à Couëron (zone rurale) pour expérimenter d’autres formes d’habitats (partagés, légers) et devenir un lieu d’accueil et de rencontre autour de la résilience, de la permaculture, etc.

Favoriser l’accès au logement économe en énergie pour tous

Soutenir l’offre de logement locatif, éco-construit et économe en énergie (chauffage solaire, toiture végétalisée).

Renforcer le rôle des services municipaux pour conseiller et accompagner les habitants dans leurs questions concernant l’habitat.

Promouvoir auprès des habitants les bilans énergétiques de l’habitat et l’information sur les solutions vertueuses existantes. Informer, inciter, soutenir et étudier les possibilités d’aide financière.

Faire le point sur le réseau de chaleur urbain et envisager son déploiement à Couëron.

Soutenir le déploiement des énergies renouvelables

Accompagner les habitants sur des projets collectifs de production d’énergie (éolien, solaire, etc.).

Développer l’utilisation des énergies renouvelables dans les bâtiments communaux en travaillant avec des acteurs investis à ce niveau.

Choisir, pour les équipements communaux, un fournisseur d’électricité soutenant la production d’énergie renouvelable.

Soutenir, accompagner et promouvoir des initiatives portées par des associations et collectifs.


Sommaire du projet